Passer au contenu principal
Faire défiler jusqu'en bas

Pourquoi les huiles essentielles ne le sont pas

L'équipe du magazine drunk

Pourquoi les huiles essentielles ne le sont pas

Les huiles essentielles sont très à la mode. La lavande, le géranium, l'ylang-ylang, ça sent bon... mais même si les huiles essentielles présentent des avantages indéniables en matière d'aromathérapie, il vaut mieux les éviter. Surtout sur la peau délicate du visage, la peau rugueuse du coude... enfin partout où il y a de la peau, en réalité. Il y a plusieurs raisons à cela. Les huiles essentielles provoquent des éruptions, des irritations, des inflammations, une détérioration du collagène... C'est pour toutes ces raisons qu'il n'y a pas d'huiles essentielles dans les produits Drunk Elephant.

Les formules de soin de la peau ne devraient pas être masquées par des parfums, qu'ils soient naturels ou synthétiques. Selon nous, les produits de soin de la peau doivent se concentrer sur les ingrédients, et utiliser ceux qui sont les meilleurs et les plus nourrissants. Il faut que chaque ingrédient soit directement bénéfique pour la peau ou l'intégrité des formules. Les huiles essentielles ne rentrent pas dans ces deux catégories.

En outre, les dommages liés aux huiles essentiels se cumulent. Ils s'accumulent même au fil du temps et sensibilisent la peau de manière invisible au départ.

Pour ta peau, les huilles essentielles peuvent être perçues comme volatiles ou étrangères; on est donc loin des ingrédients biocompatibles utilisés par la marque. Si tu utilises depuis longtemps des produits qui contiennent des huiles essentielles et que tu n'as pas rencontré de problème, tant mieux. Toutefois, n'oublie pas que les dommages liés à ces huiles se cumulent. Ils s'accumulent même au fil du temps et sensibilisent la peau de manière invisible au départ. (C'est un peu comme quand tu sors sans écran solaire, tu ne vois pas immédiatement les dommages liés au soleil. Tu les vois des années plus tard. Avec les huiles essentielles, le problème est le même : les dommages sont là, tu ne les vois pas, mais les signes d'inflammation (rougeurs, excès de sébum, éruptions) peuvent apparaître des semaines, voire des mois plus tard.

Bon nombre d'huiles essentielles réagissent aux UV et brûlent ta peau ou provoquent des hyperpigmentations temporaires. Et certains ingrédients (d'autres sensiblisants tels que les alcools desséchants ou les tensioactifs agressifs), utilisés conjointement aux huiles essentielles, peuvent provoquer des irritations encore plus importantes.

Magasinage concernant la publication

Bienvenue à
Drunk Elephant

Merci de ta visite!
Au fait, où es-tu ?